mercredi 2 mars 2016

Magazine Ottobre Design enfants (Deuxième partie)

Dans la première partie, je vous ai raconté les étapes du patron et de la coupe de la robe "Tropical", modèle du magazine "Ottobre Design Enfants", PE 2016. Dans cette deuxième partie, je vous explique les différentes étapes du montage, telles qu'elles sont préconisées dans le magazine.
Pour mémoire, voici le modèle choisi
Après avoir installé ma surjeteuse en 4 fils, je lis les instructions de la première étape du montage. Il s'agit de poser un élastique à la taille de la jupe. J'ignore pourquoi on commence par cette étape, attacher la jupe au corsage n'étant pas l'étape par laquelle je commencerais, mais je le fais quand même.
Pour cela j'ai un pied spécial qui me permet de poser un élastique aussi plat que le Framilon® suggéré par le magazine (le Framilon® est un élastique plat transparent de largeur 5 mm et plus). Pour mon modèle, j'ai de l'élastique de récupération dont on se sert dans le maillot de bain (un ancien poste dans une entreprise qui a déposé le bilan). En ayant réglé mon pied spécial au mieux, mon essai n'est pas réussi puisque la taille de ma jupe n'est pas à la longueur de la taille du corsage. :-(
Je décide de recommencer sans le pied spécial, en me servant de repères visuels pour tendre l'élastique à la main. Le résultat est meilleur, mes fronces sont assez régulières.

Remarque :  Le but de l'opération est de froncer la jupe et d'élastiquer la taille. Il y a d'autres façons de le faire, mais dans le cas présent, seule la jupe est froncée; le corsage ne l'est pas. On peut donc froncer la taille de façon traditionnelle, avec un ou deux fils de fronces, et faire un assemblage au surjet normal; on retire les fils de fronces après pour retrouver l'élasticité du jersey. Car si on observe la photo du modèle, le corsage n'est pas moulant ; la taille est même plutôt flottante! Je ne vois donc pas l'utilité de l'élastique à cet endroit.

En suivant les instructions, on doit attacher la jupe à la taille. Par expérience, je décide de reporter cette opération à un moment plus approprié. En effet, l'étape suivante consiste à assembler les emmanchures, pour constituer l'encolure et en faire la finition. C'est plus facile de l'exécuter sans alourdir les pièces du corsage avec la jupe.

J'assemble donc les emmanchures à la surjeteuse, en respectant bien les crans de montage de la manche. Je repasse mes coutures au fur et à mesure des opérations, car rien ne vaut un bon coup de fer pour réussir son travail. J'obtiens une sorte de croix avec un "trou" au centre : mon encolure est prête à recevoir le col. Je ferme la bande de col au surjet et je le plie en deux au fer. Je pose "l'anneau" obtenu sur l'encolure, en respectant les crans de montage, et je pique à la surjeteuse. Le tout reste élastique. Pour tester le passage de la tête, je l'essaye sur moi ; mon tour de tête est quasiment équivalent! Comme l'élasticité du tissu est respectée, ça passe! :-)

C'est à cette étape que je préfère assembler la jupe au corsage.
La robe prend forme
Il ne reste plus qu'à fermer les côtés de la robe, en faisant attention à mes raccords de motifs. On peut aussi procéder dans l'ordre suivant : 
  1. Fermer les côtés et les dessous de manche du corsage
  2. Fermer les côtés de la jupe
  3. Assembler la jupe au corsage.
La dernière étape consiste à faire les finitions de bord. Je les fais à la recouvreuse, en trois fils et deux aiguilles. Si vous n'en disposez pas, vous pouvez profiter d'un cours de couture ou d'un bar à couture pour faire cette opération. Je vous recommande le magasin "iDées à Coudre" à Comines si vous habitez dans le coin.
La recouvreuse est une machine qui ressemble à une surjeteuse. Elle permet de faire un point élastique avec une, deux ou trois aiguilles. C'est une finition que vous trouvez sur les bas de T-shirt du prêt-à-porter, généralement en deux aiguilles : au-dessus on voit deux surpiqûres parallèles, en dessous on voit une sorte de zig-zag.
Je prépare donc mes ourlets en les repassant préalablement à la bonne distance. Je pique et la robe est terminée. Bien entendu, d'autres solutions sont possibles pour terminer les bords de manche et de jupe : finitions à la surjeteuse (surjet apparent ou ourlet roulé), finitions à la machine (points élastiques décoratifs ou non), finitions à la main (surjeter le bord avant bien sûr).
Finitions à la recouvreuse
Faire cette robe m'a pris 6h10 (5h15 en décomptant les changements de technique): 
  • relevé et préparation du patron : 0h50
  • coupe du tissu : 0h45
  • assemblage : 3h40
  • démontages et changements de technique : 0h55
J'apporte des astuces et d'autres précisions pendant mes cours. Comptez donc plus de temps pour les débutants.

Il me reste à trouver une petite fille qui porte la taille que j'ai choisie pour faire une photo.
J'aimerais la voir portée pour juger du modèle, mais je la trouve sympa; et vous?