mardi 26 mai 2015

L’art de la pattemouille

J’avais promis ce petit article à mes élèves et je pense qu’il est utile à tous. Les textiles actuels sont formidables et les fers modernes permettent bien des choses. Cependant, le repassage peut s’avérer insatisfaisant dans certaines situations, pendant la confection d’un vêtement par exemple.
La pattemouille est aussi vendue sous le terme "filet de repassage"
Objets du mois du "Nouvel Obs"

Quand je parle de pattemouille à mes certains de mes élèves, je vois leurs yeux écarquillés comme si je leur parlais du temps des dinosaures ou des temps d’avant le déluge. Certes cette technique remonte au temps où on chauffait encore le fer au poêle, époque lointaine où on ne connaissait pas encore l’électricité ! Tout de même, nos grands-mères (bon d’accord : vos arrières grands-mères) l’utilisaient encore. Les anciennes techniques ont toujours leur utilité car le fer à vapeur ou la centrale vapeur ne sont pas toujours appropriées quand on est en train de coudre un vêtement.

Les textiles synthétiques sont peu froissables ; nous les choisissons pour cette qualité très pratique. La contrepartie est qu’ils ne supportent pas de fortes températures ; ils fondent ou roussissent. Alors comment écraser proprement une couture ouverte ou une poche et qu’elle le reste ? La pattemouille est une solution. Elle sert aussi à repasser sur l’endroit des tissus fragiles ou qui pourraient lustrer.
On trouve encore des langes à vendre.
Aujourd'hui, elles sont en coton bio!
La pattemouille est un morceau de tissu de coton, en tissage un peu aéré, que l’on place entre le fer à repasser et le tissu. L’idéal sont les langes d’autrefois, d’avant les couches jetables, mais un torchon de qualité grossière fait tout autant notre affaire. Il n’est pas nécessaire que le tissu soit complètement transparent, par contre il est indispensable qu’il soit 100% coton. Le coton a la propriété d’être souple, résistant aux températures élevées et de bien absorber l’eau. Votre pattemouille vous servira pour de nombreux tissus.
Avec un torchon, ça marche aussi.

Comment procéder ?

Une pattemouille doit être humidifiée. Si elle est détrempée, vous arriverez à faire beaucoup de vapeur tout en mouillant le tissu qui doit être repassé ! Il est assez simple d’éviter de la saturer d’eau :
  1. Mouillez la moitié de la pattemouille. Essorez légèrement s’il y a trop d’eau.
  2. Déroulez et pliez la partie mouillée sur la partie sèche.
  3. Essorez ces deux parties ensemble.

Voilà, votre pattemouille est humidifiée et prête à l’emploi. Bien sûr on peut aussi l'utiliser sèche dans certains cas.
Posez-la sur la couture ou la partie à repasser et repassez à une température légèrement supérieure à celle utilisée normalement. Vous pouvez monter la température jusqu’à obtenir l’effet désiré : votre tissu est protégé. Reste à faire attention aux faux plis !


Les grands-mères ont toujours de bonnes astuces. Bonne continuation.