mardi 18 novembre 2014

Conseil 3 pour créer un costume Steampunk

Développement de l’article « 8 règles de la mode steampunk »

Un peu surchargée non?

Conseil 3 : Rien d’obligatoire

Comme vous commencez à le comprendre, créer son costume steampunk relève plus d’une démarche que d’un simple déguisement. Il ne suffit pas de coller des engrenages ou des lunettes de protection sur une tenue néo-victorienne. Il y a des symboles qui rassurent, des classiques qui identifient. Pourrez-vous vous en passer pour exprimer votre esprit steampunk, plutôt que de  copier-coller ce qu’on voit partout ?


Petite révision des poncifs du genre

« Ce qui est cliché est aussi souvent un classique. C’est parce que l’image de ces éléments, leur symbolique, est puissante et produit très vite une évocation qui est celle du steampunk. » Entretien avec Thybaut Hycarius dans « Le guide steampunk »

Le corset : Difficile d’éviter ce sous-vêtement qui structurait la silhouette de la femme (voir « conseil n° 2 pour créer un costume steampunk ; spécialfemme »). Qu’il soit porté dessous comme à l’époque, ou dessus, il reste un élément clé de la garde-robe féminine. Rien de plus anachronique à notre époque.

Certaines aventurières steampunks s’en passent pourtant aisément. Certes le corset est très sexy, mais comment faire des prouesses acrobatiques avec un tel appareillage ? Ne peut-on être féminine et steampunk sans corset ? La réponse est une source de créativité en elle-même.
Une vie corsée sans corset!

Et si vous changiez de couvre-chef?
Le haut-de-forme et ses variantes : Chapeau masculin typique du XIXème siècle, il est un support idéal à la créativité. C’est un accessoire de mode vraiment chargé d’histoire, un symbole fort. A l’époque, le haut-de-forme était surtout porté par les gens de pouvoir et de la ville : les banquiers, les juges et les avocats, les « gentlemen » et la noblesse anglaise, les politiciens. On le voit sans difficulté sur la tête de Mr Scrooge ou sur celle du Chapelier fou, ou encore la version « tube » d’Abraham Lincoln. Il accompagne la jaquette dans la tenue de cérémonie classique du mariage à l’anglaise !

Pourtant ce chapeau a déjà connu de nombreux détournements et usages décalés. C’est la « boite magique » des magiciens (Mandrake le porte très bien !), c’est le couvre-chef burlesque des cabarets (« L’ange-bleu »), c’est le chapeau de fonction du présentateur de cirque ou du portier de grand hôtel. Bref, un cliché dans le monde du spectacle.

Alors si votre personnage n’est pas « un monsieur de la (grande) ville » ou un artiste, essayez autre chose. Les chapeaux ne manquaient pas à l’ère victorienne car sortir sans était mal vu : même les pauvres s’efforçaient de se couvrir la tête !

Mes premiers essais d'engrenages
pour la création d'une dentelle au crochet
Les engrenages et rouages : Ils symbolisent deux éléments clés du steampunk : la mécanisation industrielle et le temps. Encore faut-il qu’ils fonctionnent, car collés sans logique structurelle ni fonctionnalité, ils ne sont qu’un badge ! Vous imaginez : « je suis steampunk, voici mon badge » ? Cependant, le détournement et la manipulation esthétique sont conseillés. Les engrenages et les rouages peuvent vous évoquer quelque chose de graphique que vous aimeriez réaliser. Je travaille moi-même à la création d’une dentelle au crochet faite d’engrenages et d’éléments végétaux.

Bracelet de la marque A mon seul désir
Comme les engrenages, les montres et éléments de montre doivent fonctionner ou avoir une présence logique. Avoir l’heure est quelque chose de normal et la montre peu même être un instrument représentatif d’une fonction : médecin, infirmière, chef de gare, voiturier, horloger, enseignant, scientifique, etc.. Dans « Alice au Pays des merveilles » c’est un élément récurrent. La montre représente aussi les voyages dans le temps (H.G. Wells) et l'uchronie. Certaines montres ont des éléments très jolis, j’en conviens, mais ne les « plaquez » pas juste parce que ça fait steampunk. Si vous utilisez les aiguilles décoratives, on doit avoir la surprise qu’elles proviennent d’une montre. C’est de la subtilité il me semble.

De belles lunettes utiles qui font de beaux yeux!
Les Goggles : Elles sont devenues tellement symboliques qu’on en a oublié l’origine et la fonction. Ces lunettes véhiculent des concepts forts : la protection des yeux pour la conduite des transports en véhicules découverts (train, avion, dirigeable, ballon, voiture, etc.), reconstitués ou créés, et lors des expériences scientifiques dangereuses. Pour certains militaires aussi, mais ça reste en rapport avec les transports. D’où l’idée d’aventure et de voyage. D’où l’accessoire du savant fou. Trouverez-vous les gants assortis pour la cohérence du personnage ?

Les optiques anciennes sont très variées aussi : voyez les opticiens, les gemmologues et les bijoutiers. Avez-vous pensé aux faces-à-main, bésicles, lorgnons, binocles, monocles, jumelles de théâtre, etc ? Pour une fois qu’une mode permet aux porteurs de lunettes de l’adopter, ce serait dommage de s’en passer !

On trouve facilement des tutoriels pour le faire: planetepetitsloups.com
Le pistolet NERF repeint en cuivre : Les armes futuristes font partie de la panoplie des guerriers, des aventuriers et des espions, hommes et femmes. Le pistolet Nerf a déjà cette allure, si bien qu’il est facile de le personnaliser. Et comme c’est un jouet, pas de danger !
Pourtant, côté accessoires il y a de nombreuses possibilités et des créateurs qui ne demandent qu’à vous aider. Là encore, c’est la cohérence avec le personnage qui prime.

Et comme animal de compagnie, vous y avez pensé?
Illustration Brian Kesinger
La pieuvre : elle fait référence à « 20000 lieues sous les mers » de Jules Verne, et elle évoque aussi  Cthulhu dans « L’appel de Cthulhu » d’H.P. Lovecraft. Se limiter à ces seuls auteurs et ouvrages est vraiment dommage. Vous passez à côté de tellement bons livres !


Soyez original

Si à Rome vous faites comme les romains, ça ne fait pas de vous des romains ! Le steampunk est plus qu’une mode, c’est un état d’esprit. Alors fuyez le stéréotype, le banal, le déjà fait, le déjà vu. Évitez l’uniformité et le prévisible.

Le costume steampunk réussi est celui qui va surprendre par sa qualité et par sa recherche. Si vous vous contentez d’apposer des éléments juste pour qu’on reconnaisse votre costume comme étant steampunk, vous avez créé un déguisement ! Est-ce que sans l’utilisation d’élément conventionnel votre costume reste steampunk ?

Montrez votre créativité et votre personnalité. Le costume est animé par celui qui le porte. Est-ce que l’ensemble de ce que vous portez est cohérent avec votre personnage ? Est-ce qu’en retirant telle ou telle chose vous gardez l’expression de l’effet désiré ?

Si c’est oui, alors vous avez réussi à créer un costume subtil et non surchargé. Si votre réponse est peut-être, c’est que vous n’en êtes pas loin.