mardi 4 novembre 2014

8 règles de la mode Steampunk

Photo T.R. Harisson
La mode steampunk a beaucoup évolué depuis ses débuts. Chaque jour elle s’enrichit des idées et des apports multiculturels partagés sur le web et dans les rassemblements. Je devine qu’on peut la faire évoluer encore et que les nouveaux adhérents au mouvement apporteront leur touche personnelle. Je pense d'abord à eux en écrivant cet article.

Donner des règles est plutôt grossier pour ce mouvement ; le mot « guide » serait plus approprié mais il porterait à confusion avec les livres édités sur le sujet. Le mot "conseil" est plus approprié pour une recherche sur la mode. Par respect pour le texte* qui m’a servi de support, je garderai le mot « règle ».

Voici donc une liste de "règles" de la mode steampunk.





Règle 1 : Puisez aux sources littéraires et visuelles

La mode steampunk est une reproduction dans le monde réel de ce qu’on peut trouver dans la littérature de ce genre. C’est simple.

Une scène du "Chateau ambulant" de Miyazaki
Donc inspirez-vous des personnages de Jules Verne et H.G. Wells, des auteurs contemporains, des romans graphiques (BD, Manga), des animés et du cinéma (Miyazaki, Sherlock Holmes, Retour vers le futur 3, Le tour du monde en 80 jours avec Jackie Chan), de certaines séries TV (Dr Who, Murdock). Les références du genre sont dispersées et nombreuses ; les chercher est amusant. 


Pour vous y retrouver plus rapidement, des guides ont été écrits : « la Bible du steampunk », « le guide du steampunk », « Steampunk ! ». On trouve aussi de très nombreuses ressources sur Internet.

Règle 2 : Basez-vous sur la mode historique

Couple en costume néo-victorien.
Quelques modifications et accessoires
en feraient un couple steampunks
Dans le doute, habillez-vous à la mode victorienne et accessoirisez, détournez, mélangez les genres. Les victoriens ont été les premiers à profiter pleinement de la technologie à vapeur dans leur vie quotidienne, c’est donc sans surprise que le steampunk est largement inspiré par la mode victorienne, d’autant que beaucoup de romans steampunks situent leur uchronie à cette époque. Ne craignez pas d’avoir un costume trop victorien, vous êtes dans la bonne voie.

En fait il suffit d’un élément fort en style d’époque : un corset, une redingote, un gilet, une tournure (ou faux-cul), une jupe longue, une veste militaire, un jodhpur ou un pantalon d’équitation, un blouson d’aviateur, etc.

Puisez dans l’iconographie historique (photos et gravures d’époque, livres de mode, publicité, catalogues, antiquités, etc.). Internet et les réseaux sociaux (comme Pinterest) sont riches en images.

Règle 3 : Rien d’obligatoire

Simple et efficace: la personnalité se voit

La mode steampunk consiste à créer une tenue qui enchante les sens, divertit celui/celle qui la porte et engage celui/celle qui la regarde. Ne vous sentez pas obligé de vous éloigner ou de répondre à l’attrait d’une tenue seulement parce que vous craignez qu’elle ne soit pas assez steampunk. 

Vous pouvez ne pas porter des symboles steampunks conventionnels (lunettes d’aviateurs dites « goggles » en anglais, pieuvre, engrenages, montre) s’ils ne vont pas avec votre tenue ou s’ils ne correspondent pas à la vision que vous voulez produire de votre personnage, de votre personnalité.

Règle 4 : Portez vos couleurs

Et pourquoi pas en technicolor?
Il n’y a pas de « couleurs steampunks » comme il y a des « couleurs gothiques ». Contrairement à ce que certaines personnes ont affirmé, le steampunk ne se cantonne pas aux bruns (cuir), au noir et blanc, aux couleurs lumineuses ou sombres. Mis à part le fluo, toutes les couleurs peuvent être steampunk, ou plus exactement, le steampunk se pare de toutes les couleurs. 

Il y aura toujours une justification « steampunk » aux couleurs que vous aurez choisies et que vous aimez porter. Rappelez-vous que le steampunk se déroule dans un monde de technologies avancées à l’époque de la révolution industrielle. Il est donc envisageable d’avoir des couleurs vives et des motifs compliqués faits à la machine.

Règle 5 : Mélangez les genres

Ambiance western steampunk

Vous avez le droit d’aimer d’autres genres. Soyez heureux d’aimer un style qui ne correspond pas au steampunk : la mode des XVII et XVIIIème siècles, le style pirate, le médiéval, la fantasy, les années folles, le western, etc. 

Grand chef cyberpunk!
C'est la même idée
pour le mélange de genres



Le steampunk se plaît au mélange des genres et à leur réinterprétation dans le style steampunk. Les mélanges culturels sont les bienvenus (oriental, amérindien, africain, arabique et perse, inuit, russe, etc.). Tous les genres peuvent être explorés, créés, retravaillés et développés dans cet esprit. C’est ce qui fait de la mode steampunk un laboratoire de la diversité et de l’expression créative.

Règle 6 : Faites-le vous-même

Tutoriel pour faire les googles
Pour accentuer l’aspect ancien et rétro, chinez, recyclez, fabriquez vous-même les éléments de votre tenue. Le steampunk est écologique en cela : tout peut servir à constituer son costume. Les tutoriels de DIY (Do It Yourself) ne manquent pas sur le Web, tant pour le vêtement que pour les accessoires. Et si, pour votre costume, vous appreniez le crochet, le tricot, la couture, la broderie, le bricolage, etc. ? C’est l’occasion d’utiliser vos compétences, de découvrir vos talents ou de faire appel aux talents souvent cachés de votre entourage, de vos amis.

Imaginer réunit travail intellectuel et manuel. Les vaporistes ne rejettent pas la modernité ; ils l'adaptent à leur convenance.  Ils savent très bien dans quel monde consumériste ils vivent, c'est pourquoi ils élaborent leurs costumes et leurs accessoires dans une démarche écologique et artisanale. Ils visitent les friperies, les surplus militaires, font les brocantes, et dénichent des trésors chez les ferrailleurs. Ils bricolent le passé, raccommodent le démodé et transforment un objet banal en plastique en une pièce artisanale unique!

Règle 7 : Accessoirisez

C’est l’accessoire qui fait tout. Dans ce domaine, l’imagination est reine. Le maître mot est la cohérence avec votre tenue et votre personnage. L'idée principale est l'accessoire futuriste.

Trouvez un accessoire original :
armatures de manches pour cet homme, pipe rétro pour cette femme
Comme au XIXème siècle, on ne sort pas sans chapeau, à moins que votre coiffure ne soit très élaborée. Les modèles sont très nombreux et il est facile de les customiser. Cela va du simple ajout de détails jusqu’à en faire le support d’une histoire.

Les chaussures et les bottes ont tout autant leur importance. Les guêtres peuvent simplifier et diversifier à moindre coût les besoins en chaussures. Les gants, les mitaines et tout ce qui décore les mains peuvent changer un trait de caractère. Ce que les mains tiennent aussi a de l’importance : canne, ombrelle, pistolet, fusil, etc. Que vous soyez armé ou non, il y a les jeux innombrables des holsters et des sangles, pour ne pas parler des ceintures. Bien sûr, et comme une évidence, vous pouvez utilisez des variantes de la bagagerie, du sac à main à la valise, et de la bijouterie, des médailles aux parures.

Exemples d'accessoires steampunks
Si vous êtes bricoleur, vous pouvez encore vous ajouter des ailes mécaniques, des appareils divers et variés qui vous donneront l’air scientifique ou martial, des machines portatives de cuivre, laiton et cuir, qui produisent des effets de lumière ou de vapeur.

Faites preuve d’imagination et de bon goût. Rappelez-vous que trop d’effets nuisent à l’effet.

Règle 8 : Soyez vous-même

Ne sont-ils pas mignons?
Photo Kevin kj08 sur Flickr

Amusez-vous et soyez vous-même. Ne vous conformez pas à la majorité. Ne soyez pas timide et osez porter une tenue différente de celles que vous avez déjà vues. Ne demandez pas autour de vous si ce que vous portez est assez steampunk. Ne justifiez pas non plus en quoi votre tenue est steampunk. 
Sentez-vous libres et ouvrez-vous aux différences d’opinions et de visions du steampunk.

*Cet article a été largement inspiré par l’article de G.D. Falksen, écrit en anglais en 2008. Ce texte utilise mot anglais « rule » dans ses titres et sous-titres ; il se traduit « règle ». Ce mot a un sens d’autorité et fait référence aux règles d’un jeu, d’un usage, d’un règlement. On le traduit parfois par « loi » dans certains contextes, mais ce mot est trop fort.