mardi 7 octobre 2014

Comment raccourcir une fermeture à glissière

Comme mon fournisseur n’avait pas la longueur que je voulais, j’ai dû raccourcir la fermeture à glissière (zip ou zipper en anglais). C’est une fermeture détachable en couleur avec des mailles en plastique. Toute la difficulté est de le faire proprement. 


J’en ai eu besoin pour le serre-taille en cours (voir l’article précédent « Un serre-taille dans un pantalon »). Quand je l’ai achetée, le zip faisait 25 cm ; c’était le minimum. Malheureusement, il m’en fallait un de 18 cm, soit 7 cm de trop ! Pas d’autre solution que de le raccourcir.

En couture, on doit toujours anticiper. On doit connaître ses besoins en fournitures avant de commencer l’assemblage. Quand en plus on fait le patron, on doit connaître les longueurs de fermeture à glissière pour adapter le patron à ce niveau. Ça c’est la théorie, la pratique peut se révéler différente. Et il n’est pas possible de toujours trouver exactement ce dont on a besoin.

Bien sûr la mercière m’avait conseillé de simplement relier le haut du ruban. Cependant, l’épaisseur des mailles ne facilite pas la tâche et des épaisseurs, j’en ai déjà beaucoup sur ce modèle. Alors je me suis dit : pourquoi ne pas tenter de faire sauter les maillons ? Cela laisserait le ruban libre et plus facile à replier. Sitôt dit, sitôt fait. Et pour le faire proprement je commence sur les chutes, puisque de toute façon la fermeture est trop longue.

Les outils : juste une tenaille. Reportage en photos.


Couper le haut de la maille
Pour commencer, je coupe le haut de la maille, la partie qui s’imbrique dans son vis-à-vis.












Couper dans le sens de l'épaisseur



Ensuite, opération plus délicate, je coupe le maillon dans le sens de l’épaisseur de façon à avoir deux morceaux de chaque côté du ruban. Attention, il ne faut pas couper le ruban en même temps, sinon un surfilage ou une réparation sera nécessaire.





Écarter les deux parties


Puis j’écarte bien les deux morceaux jusqu’à ce qu’ils se séparent l’un de l’autre. A ce moment là, généralement, le plastique se détache du ruban. S’il y a de la résistance, frotter un peu favorise l’opération.








Détacher le morceau du dessous



Détacher le morceau du dessus

Ne vous inquiétez pas pour le bord effiloché ; après trois mailles, il se rattrape facilement. Terminé, le ruban est assez net. On peut aussi le consolider avec un point de feston. 









Le bord libéré est net


N’oubliez pas de faire un point d’arrêt pour bloquer le curseur. 














Reste à répéter ce procédé jusqu’à avoir la longueur voulue. 

Un petit conseil, faites un essai sur une toute petite partie ou une chute, et travaillez une maille à la fois.