vendredi 22 août 2014

Création d’une veste en taille 46

Le choix des matières

Pour illustrer mon activité, j’ai eu l’idée de créer une veste zippée femme en taille 46 standard. 

En général je commence par chercher des formes et des modèles dont je m’inspire pour créer le mien propre. Cette fois, j’ai voulu me laisser guider par les matières, faire avec ce que j’avais. Certains éléments sont de la récupération, d’autres proviennent de mes stocks (boutons et tissus), enfin j’ai complété avec des éléments achetés. La majorité des matières me permettait donc de faire des parties de la veste, mais pas la veste complète, ce qui m’a obligé à un jeu créatif.


Voici le déroulement de cette création.




Positionnement des éléments
Pour la forme, je me suis inspiré de la coupe du perfecto, avec un devant croisé zippé. Les matières et les coloris étant plutôt classiques, j’ai conservé un style urbain. Comme c’est pour de la grande taille, j’ai choisi l’asymétrie pour créer des illusions sur les volumes. J’ai prévu une petite épaulette pour anticiper une faiblesse d’épaule ; une veste a meilleure allure ainsi et une silhouette corpulente s’en trouve avantagée.

Avec ces données, j’ai commencé par créer mon patron, en tenant compte d’une aisance de veste suffisante et pas trop cintrée. Coupe, entoilage (thermocollé pour ce modèle ; j’avais besoin de gagner du temps !), et assemblage pour voir ce que ça donne.




Positionnement des éléments


Une fois le corps défini, j’ai décidé des éléments que je voulais ajouter et de leur positionnement : la martingale dans le dos, la boucle de ceinture sur le côté, la dentelle sur un des revers de col, la poche passepoilée avec ou sans bouton. Puisque je voulais jouer avec les matières, j’ai utilisé des passants pour agrémenter la poche et la martingale.

Positionnement des éléments





Le résultat me plaisant, j’ai fixé tous ces choix puis j’ai confectionné les manches. Pour rester dans l’esprit perfecto, bien que ça n’en ait plus l’allure, j’ai posé un poignet zippé avec un parement en Prince de Galles.





La veste terminée



Après avoir assemblé les manches au corps, j’ai doublé la veste et réalisé toutes les finitions. Le mannequin qui m’a servi de support pour les premières photos est en petite taille. Entretemps, j’ai acquis un mannequin réglable spécial grande taille. C’est un meilleur support pour ma création. Je ne lui ai pas encore fabriqué les détails anatomiques qui le feraient correspondre au plus près de cette silhouette  (ventre, seins), ce qui donne l’impression que cette veste mériterait d’être plus cintrée. Je suis au moins sûr que la veste a l’aisance suffisante.